Page:Henri Poincaré - Théorie analytique de la propagation de la chaleur, 1895.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


2 HYPOTHESES DE FOURIER s'est proposé Fourier : il a voulu étudier la propagation de la chaleur, mais il faut distinguer. La chaleur peut, en effet, se propager de trois manières : par rayonnement, par conductibilité et par convectibn. 2. Rayonnement.— Soient deux corps placés à une certaine distance l'un de l'autre, tout se passe comme si le plus chaud cédait à l'autre de la chaleur. On admet qu'un corps qui se trouve dans "un milieu transparent ou dans l'éllier émet des radiations qui se comportent comme lés radiations lumineuses ; plus sa température est élevée, plus il émet de radiations. Supposons un corps solide e enfermé dans une enceinte E dont il est séparé par un milieu transparent ; le Corps et l'enceinte émettront des radiations. Soit V0 la température du corps C, V, la température de l'enceinte E. • Si : ;>;- .^^^v/r; ; _ .- %>: il y a équilibre de température. Si! .

V;
;

-..."'.: "

]'H le corps est plus froid que l'enceinte, il émettra moins de radiations, le corps va s'échauffer et l'enceinte va se refroidir. Le contraire aurait lieu si l'on avait : L'équilibre de température par rayonnement ne peut donc s'établir que par une série de compensations dont l'étude serait fort intéressante, mais est étrangère à mon sujet.