Page:Henri Poincaré - Théorie analytique de la propagation de la chaleur, 1895.djvu/44

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


CAS D'UN FIL 35 Si l'on pose : l'équation devient : Si le corps est imperméable à la chaleur, on a a = o, et l'équation se réduit à: Le cas où a n'est pas nul peut se ramènera celui-là en posant : caronaalors: et l'équation devient :