Page:Henry - Histoire de l'abbaye de Pontigny.pdf/83

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
75
de l’abbaye de pontigny.

pour l’abbé de Morimond et les religieux de cette maison, inquiétés par l’abbé de l’Échelle-Dieu.

Voyez pièces justificativesL’abbé Gérard employa tous les moyens qui étaient en son pouvoir pour protéger son contre les prétentions de la puissance seigneuriale. Il avait adressé plusieurs lettres au pape Innocent III pour réclamer sa protection, au milieu des vexations dont son abbaye était la victime. Pour remédier à le 19 mai de l’an 1200 le pape adressa ces maux une bulle aux archevêques, aux évêques, aux abbés, aux prieurs, aux doyens, aux archidiacres et aux curés des églises, pour leur recommander de protéger l’abbaye de Pontigny. On va voir par l’exposé du pape, dans quel état déplorable se trouvaient nos contrées. Elles étaient en proie à la rapacité de seigneurs violens et de serfs avides et cruels.

« Notre cœur, dit-il, a été profondément ému en apprenant combien la censure ecclésiastique et la sévérité des lois sont énervées, en beaucoup d’endroits au point que des religieux, que le Saint-Siège avait pris sous sa protection et qui jouissaient en paix de la liberté des enfans de Dieu sont pillés et insultés par des malfaiteurs. A peine si quelqu’un daigne leur tendre une main secourable, et se présenter, comme un mur d’airain, pour prendre la défense des pauvres qui sont abandonnés : je veux surtout parler, nos chers fils, des frères de Pontigny, de l’ordre de Cîteaux, qui se plaignent des mauvais traitemens qu’ils reçoivent chaque jour, et de ce qu’on ne leur rend jamais justice. Ils vous ont fait part de nos lettres apostoliques, pour vous engager à prendre promptement et généreusement leur dé-