Page:Henry - Le Père Lachaise historique, monumental et biographique.djvu/69

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

commandement en chef de l’armée, et donna l’exemple du courage en marchant constamment à pied, quoiqu’il eût près de soixante ans. Habile surtout à électriser les soldats, son génie trouvait sur le terrain même, et sans combinaisons préalables, les moyens de fixer la victoire. Il eut douze fils qui tous moururent avant lui, les derniers sur le champ de bataille. Présenté à Alexandre après la prise de Paris : « Je ne vous ai pas vu ici au mompent de mon arrivée, » lui dit cet empereur : « Malheureusement non, répondit Lefèvre, car vous n’y seriez peut-être pas ! »

Nous laissons le sentier de Cambacérès, qui monte ici à notre droite, et nous passons au monument de MASSÉNA, qui s’élève près de celui du maréchal Lefèvre. Ce monument, d’une grande simplicité, se compose d’un obélisque en marbre blanc d’un seul bloc, de 10 mètres de haut (355).

André MASSÉNA, l’Enfant chéri de la Victoire, l’un des premiers capitaines d’un siècle si fécond en grands hommes de guerre, commença très jeune sa carrière, fit ses humanités à l’école des tambours, passa caporal avec le temps, devint ensuite maître d’armes, et resta dans cette position jusqu’à l’âge de quarante ans ; il n’en serait probablement pas sorti sans la révolution, qui vint lui assigner sa place ; en 1793, il était lieutenant-général. En Suisse, il tailla en pièces, d’un seul coup, l’année de l’archiduc Charles et celle du général Korsakoff, En 1806, il prit Naples, etc., etc., et devint successivement duc de Rivoli et prince d’Essling. Après avoir acclamé Louis XVIII, il accepta de Napoléon, en 1815, la pairie et le commandement en chef de la garde nationale.

A quelques pas d’ici, nous voyons sur la gauche la pyramide triangulaire de Frédéric Winsor, l’inventeur de l’éclairage par le gaz (288).

Vis-à-vis de la pyramide Winsor se trouve celle du général Burthe[1]. Derrière cette pyramide se trouve

  1. Nous engageons les amateurs d’énigmes à lire l’inscription qui se trouve sur l’un des côtés de la pyramide du brave général Burthe.