Page:Henry - Lexique étymologique du breton moderne.djvu/150

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
114
ÉNEB-ENV


Éneb-botez, s. m., empeigne : exactement « face de la chaussure », le premier terme gardant le sens étymologique de énep.

Énébi, vb., contrarier, contredire : dér. de énep.

En em, particule qui transforme un vb. actif en vb. réciproque ou réfléchi, corn, em, om, ym, et cymr. ym avec même fonction : variante de 1 *am- t répétée deux fois en br., équivalante ce que serait en gr. ἀμφι-ἀμφι (*amphi-amphi).

Énep, prép., contre, malgré : exactement « [en] face [de] », mbr. enep et enebenn « visage », corn. enep « page », cymr. enep > gwyneb et vir. enech « visage », sk. àn-ika, zd ain-ika et gr. ἐν-ώπια (en-ôpia) id. ; la rac. est OQ « voir », gr. ὄπ-ωπ-α (op-ôp-a) « j’ai vu » et ὄψομαι (opsomai) « je verrai », lat. oc-ulu-s, vir. ugail y lit. .a/c-i-s, vsl. ok-o « œil », cf. got. àug-ô id.

Énet, s. m., carnaval, corn. enes, cymr. ynyd id. : exactement « entrée dans [le carême] ». Empr. lat. initium.

1 Énez, s. f., île (pl.inizi), corn. enys, cymr. ynys, vir. et ir. inis, gael. inm’sid. : soit un celt. *iniss-ï f., apparenté au lat. insula* etau gr. νᾶσος (nasos).

2 Énez, s. f., poulette, mbr. eenez < eznez id. : fém. dér. de ezn a oiseau ». V. sous eon, et pour le sens cf. ag. fowl (sous falaouéta).

Eàgébeùta, vb., engendrer, s’unir : soit un vb. hentqffa hanter » précédé des préf. en- et *ke- ico-ïre), mais contaminé sans doute par le sens et la forme du fr. engendrer.

Engroez, s. m., foule, presse : serait en cymr. *yng-ru>ydd, dér. delà même rac. que br. enk. V. ce mot, et cf. lat. ang-i <i être serré ».

Enn, dans le : combinaison de en et de l’article défini, cf. 2 é, el eter.

Énô, adv., là : dér. advb. du même type que anô.

Énoé, s. m., ennui, chagrin. Empr. fr. ancien enui.

Énor, s. m., honneur, respect. Empr. fr. honorer.

Entân, s. m., incendie. V. sous 1 en et (an.

Entré, prép., parmi, entre, corn. ynter, vbr. ithr> vir. iter > etar> ir. eidir, gael. eadar, gaul. et lat. inter, sk. antàr id. : forme comparative de la prép. *en « dans » *. Cf. 1 en,

Env, s. m., ciel : pour *nenc*, mbr. nejff, corn. et cymr. ne/, vir. nem, ir. neamh et gael. nèamh id. : soit un celt. *nem-os, dér. de rac. NEM,

[1]

[2]

[3]

  1. Ce mot, en effet, a l’air du diminutif d’un plus ancien *inssa. Quant à la signification intime, on a suggéré un primitif *eni-sti avec le sens du lat. in-stà-re « se tenir dans » [l’eau].
  2. La voyelle finale br. est imitée de drè < tré, ce qui revient à dire que entré équivaut à ce que serait un lat. *in-trans.
  3. Sur la chute de n initial, cf. 1 aer.