Page:Henry - Lexique étymologique du breton moderne.djvu/262

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
226
POBL-POTAL


Pobl, s. f., peuple, corn. pobel (voc.) > pobyl, cymr. pobl, vir. popul, gael. pobull. Empr. lat. pôpulus > bas-lat. poplus, changé de genre.

Pok, s. m., baiser, cymr. poc, vir. pàc, ir. pôg, gael. pog et pàg id. Empr. lat. très ancien pâcem[1] (accus.). Cf. péoc’h, kroug et kroaz.

Pôd, s. m., pot. Empr. fr. (abstrait du lat. pôtare).

Poell, s. m., prudence, raison, corn. *pull (gor-bull-oc « fou »), cymr. pwyll, vir. ciall, gael. ciall « intelligence » : d’un celt. *qei-sla, dér. de rac. QI > QIT « comprendre », sk. cèt-a-ti « il connaît », cit-tà « pensée », ket-u « signe de reconnaissance » = got. hàid-u-s, « manière, espèce » (ag. -hood et al. -heit devenus simples suff.), etc.

Poéz, s. m., poids, corn. poes, poys et pôs, cymr. pwys. Empr. lat. pensum « pesé » > lat. populaire pēsum « poids » (d’où aussi fr. poi(d)s).

Poc’han, s. m., plongeon (oiseau), plongeur. Empr. ags. pohha « poche » (surnom dû à la forme spécifique du bec). — Conj.

Polos, s. m., prune sauvage : pour bolos, qui existe aussi, cymr. bwlas, etc. : dér. d’empr. lat. bulla « boule ». Cf. boulas,

Ponner, adj., lourd. Empr. lat. ponderis (gén.) « de poids ».

Poṅsin, s. m., poulet. Empr. fr. nasalisé poussin. Cf. roṅsé.

Poṅt, s. m., pont, corn. pons, cymr. pont. Empr. lat. pontem.

Poraḷ (C.), s. m., tique : dér. du radical *podr-[2]. Cf. pore.

Porbolen, s. f., ampoule, mbr. pl. porfolennou, cf. mbr. bulbuenn « pustule », fr. bourbillon [d’une pustule], sk. budbuda « bulle », etc. : ces semi- onomatopées sont irréductibles entre elles.

Poré, s. m., maladie subite et dangereuse : exactement « infectieuse », corn. podreth « gangrène », cymr. pydredd « pourriture » dér. ’de pwdr « pourri », soit donc br. *pozr-e : le tout dér. d’empr. lat. putris.

Porc’hel, s. m., pourceau, cymr. porchell et parchell. Empr. lat. porcelhu.

1 Pors, s. m., porte, cour, corn. et cymr. porth id. Empr. lat. porta[3].

2 Pors, s. m., port, corn. et cymr. porth. Empr. lat. portus.

Post, s. m., poteau, pilier, corn. et cymr. id. Empr. lat. postis.

Potaḷ, s. f., serrure, entrave : se rattache, dans le dernier sens, à la souche du fr. poteau, dér. du lat. postis. Empr. fr. probable, et cf. post.

  1. Venu, par le latin ecclésiastique, de l’expression dare pacem « donner [le baiser de] paix ». L’iro-gaélique est empr. brittonique.
  2. Insecte dont la piqûre peut causer la gangrène.
  3. Le second sens (espace découvert qui se trouve entre la porte charretière et la maison) se déduit sans difficulté du premier : cf. russe doerï « porte » et dcorû « cour s.