Page:Henry - Lexique étymologique du breton moderne.djvu/80

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
44
BRENNID-BRIKEN

Brennid, s. m., sein : dér. de bronn. V. ce mot.

Bréô, s. f., meule, corn. brou, cymr. breuan, gael. brà, vir. brô (gén. broon), etc. : soit un celt. *brewon-, cf. sk. grâvan « pierre à pressurer », got. qairnus et ag. quern « meule », lit. girnos et vsl. zrûny id.

Bréôlim, s. f., meule à aiguiser : pour *bréô-lemm. V. ces mots.

Bréou, s. m. pl., sortilèges : pl. de brev- (fr. bref) = br. brevet (« brevets » au sens de « formules secrètes »). Empr. fr.

Brésa, vb., froisser, chiffonner, cf. vir. briss-im « je brise » et germ. *bers(-an « crever » (ag. to burst, al. bersten, etc.), peut-être aussi gr. πέρθ-ω (perth-ô) « je ravage », s’il est pour φέρθ-ω (pherth-ô). V. la rac. (ici sous la forme *bres) sous braé et 1 brèzel.

Bresk, adj., fragile : soit un celt. *bres-ko-, V. le précédent.

Breskenna, vb., folâtrer : dér. d’un radical *bresk, cymr. brysg, ir. brise, gael. brisg « agile », cf. ag. brisk. Emprunt Scandinave.

Breûgeûd, s. m., rot : soit un celt. *brdk-àto- qui se rattache, soit à la racine de braé (cf. al. sich er-brech-en « vomir »), soit au mot suivant (en tant que bruit rauque).

Breûgi, vb., braire : d’un radical *brâk-, cf. gaul. latinisé bracillâre et bragiltàre (d’où fr. brailler). Onomatopée.

Breûr, s. m., frère, mbr. breuzr, corn. broder, cymr. braicd (pl.brodyr), gael. bràthair, ir. bràthair % vir. bràthir, d’un celt. *bràtër, sk. bhrâtà. gr. φράτωρ (phratôr) « confrère », lat. frdier, got. brothar (ag. brother, al. bruder), lit. broêer-êli-s, vsl. bratù, etc.

Breût, s. m., plaidoyer, corn. breuth et breus « sentence », cymr. braut et brawd, ir. brâth, gael. brath id. : d’un celt. *brà-to-, ppe passé d’une rac. celt. BERA BRÂ[1]. Cf. barn.

Bréva, brévi, vb., écraser : dér. de bréô. V. ce mot.

1 Brézel, s. m., guerre, mbr. et corn. bresel, ir. Bresal n. pr. d’homme, cymr. Con-bresal id. : suppose un celt. *bren-telo- « briseur, écrasement », dér. de la même rac. que brésa.

2 Brézel, s. m., maquereau, corn. brithel id., cymr. brithyll « truite » : suppose un celt. *brik-tilo- t pour *mrk-tilo- t « marbré, tacheté », cf. vir. brecc « truite ». V. sous bris et 2 bréac’h.

Briad, s. f., brassée : altéré pour brec’had (V.), dér. de 1 bréac’h.

Briken, s. f., brique. Empr. fr.

  1. Qui ne se retrouve avec certitude nulle part ailleurs (φρήν (phrên) signifie « le phragme »). Cf. gaul. latinisé vergo-bret-u-s « magistral ».