Page:Hippocrate - Œuvres complètes, traduction Littré, 1839 volume 1.djvu/150

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


piétés et fixés dans leur ensemble depuis une antiquité qui ne remonte pas à moins de trois cents ans avant J.-C.; que chacun de ces commentateurs a donné, pour l’époque où il a vécu , une sorte de copie légalisée des livres hippocratiques ; que par conséquent ces textes, sauf les erreurs des copistes, ont une incontestable authenticité, même dans ce qu’ils ont de plus obscur et de plus incomplet. Ce n’est pas la moins importante des conclusions que j’ai voulu tirer de l’énumération exacte de tant de livres qui ont presque tous péri, de tant d’écrivains dont il ne nous reste que des mentions fugitives.