Page:Hippocrate - Œuvres complètes, traduction Littré, 1839 volume 1.djvu/20

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mort ? Quel est, déduction faite des livres qui ne sont pas de lui, le véritable système de ce médecin ? De quelle manière son système se rattache-t-il aux doctrines plus anciennes, et quels fruits immédiats a-t-il portés ? Enfin, que sait-on de positif sur la biographie d’Hippocrate lui-même, au milieu de toutes les fables dont sa vie a été le texte ? Et quelles notions certaines pouvons-nous nous faire de sa méthode, de sa manière de voir et de son caractère médical ?

Ce sont là les questions (et chacune d’elles en renferme plusieurs autres) que je me propose de traiter dans le long travail auquel je donne le titre d’Introduction, et que je soumets ici au jugement du lecteur. Plus j’ai avancé dans la traduction de la collection hippocratique, plus j’ai compris la nécessité de discuter soigneusement toutes ces questions. Elles sont préliminaires, il est vrai ; mais elles n’en sont pas moins essentielles ; et, au milieu des difficultés de l’édition nouvelle que j’ai entreprise, je ne me suis senti quelque sûreté, que du moment où j’ai eu approfondi les problèmes de critique littéraire et médicale que je viens d’énumérer.


----