Page:Hippocrate - Œuvres complètes, traduction Littré, 1839 volume 1.djvu/208

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


La doctrine de ces qualités diverses, la doctrine des quatre qualités émanées des quatre éléments, sont plus vieilles que ne le pense M. Link. Galien l’a énoncé formellement; voici la preuve qu’il ne s’est pas trompé : Platon a dit : « Les contraires sont ennemis, le froid du chaud, l’amer du doux, le sec de l’humide [1].» Et ailleurs [2] : «Notre corps est constitué par le chaud, par le sec, par le froid et par l’humide. » Et ailleurs : « Notre créateur ayant uni le feu, l’eau et la terre, fit, avec l’humide et le salé, un ferment qu’il mélangea à ces éléments, et composa la chair molle et humide [3]. » Et ailleurs : «De l’humide et du chaud, tout ce qui était à l’état de pureté s’évapore [4]. » Mais à quoi bon s’arrêter à Platon ? Anaxagore, plus vieux qu’Hippocrate, fait usage de la doctrine des qualités, et il parle du rare et du dense, du froid et du chaud, de l'humide et du sec [5]. Empédocle en a usé dans ses écrits ; et Alcméon, dans un passage que j’ai déjà rapporté p. 14, a fait, comme l’auteur du traité de l' Ancienne médecine, de leur mélange convenable la condition de la santé. Sprengel pense (Hist. de la

  1. Ἔστι δὲ ἔχθιστα τὰ ἐναντιώτατα· ψυχρὸν θερμῷ, πιϰρὸν γλυϰεῖ, ξηρὸν ὑγρῷ. Conv., t. vii, p. 229, Ed. Tauchn.
  2. Ἐντεταμένου τοῦ σώματος ἡμῶν ϰαὶ ξυνεχομένου ὑπὸ θερμοῦ ϰαὶ ψυχροῦ ϰαὶ ξηροῦ ϰαὶ ὑγροῦ. Phædon, t. i, p. 147, Ed. Tauchn.
  3. Ἡμῶν ὁ ϰηροπλάστης ὕδατι μὲν ϰαὶ πυρὶ ϰαὶ γῇ συμμίξας ϰαὶ συναρμόσας, ἐξ ὀξέος ϰαὶ ἁλμυροῦ ξυνθεὶς ζύμωμα, ϰαὶ ὑπομίξας αὐτοῖς, σάρϰα ἔγχυμον ϰαὶ μαλαϰὴν ξυνέστησε. Tim., t. VII, P. 79, Ed. Tauch.
  4. Τὸ μὲν ὑγρον ϰαὶ θερμὸν εἰλιϰρινὲς ἀπῄει. Tim., t. vii, p. 82.
  5. Ἀποϰρίνεται ἀπό τε τοῦ ἀραίου τὸ πυϰνὸν, ϰαὶ τοῦ ψυχροῦ τὸ θερμὸν, ϰαὶ ἀπὸ τοῦ διεροῦ τὸ ξηρόν, dit Anaxagore, dans Simplicius, fol. 33. 6.