Page:Hippocrate - Œuvres complètes, traduction Littré, 1839 volume 1.djvu/279

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


avaient fait avec le peu qui nous reste d’eux, nous voyons cette masse de livres s’amoindrir, se détériorer, se réduire en extraits et en notes, jusqu’au moment où la publicité des grandes bibliothèques commence, et où les livres hippocratiques se trouvent irrévocablement sauvés, mais sauvés avec toutes les traces de dommages irréparables.