Page:Hippocrate - Œuvres complètes, traduction Littré, 1839 volume 1.djvu/54

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


conservée, d’une façon ou d’autre, comme appartenant à une famille illustre de Cos, qui desservait l'Asclépion de cette île , et qui, comme toutes les familles sacerdotales anciennes, se disait issue du dieu lui-même. Par sa descendance prétendue d’Hercule , Hippocrate était supposé avoir des liens avec les rois de Macédoine.

Il eut pour fils Thessaîus et Dracon I , pour gendre Polybe. Thessaîus , médecin du roi de Macédoine Archélaus , eut pour fils Gorgias , Hippocrate ΠΙ et Dracon II. Dracon II eut pour fils Hippocrate IV qui fut médecin de Roxane, femme d’Alexandre le Grand , et qui mourut sous Cassandre, fils d’Antipater ; cet Hippocrate IV eut pour fils Dracon III , qui fut aussi médecin de Roxane. Ici , ce semble, il y a de la confusion dans les dires de Suidas qui nous a conservé tous ces noms des descendants du célèbre médecin de Cos. Il faut ajouter que , suivant Galien , Dracon I eut un fils appelé Hippocrate [1] ; ce qui complique encore cette généalogie. Suidas cite un Thymbrée de Cos et de la même famille ; mais il ne spécifie pas autrement sa parenté avec le grand Hippocrate; ce Thymbrée eut deux fils, tous deux appelés Hippocrate ( ce qui semble bizarre) , et qui font le cinquième et le sixième Hippocrate de sa liste. Praxianax est encore nommé par lui comme étant du même lignage , et comme ayant eu un fils qui est Hippocrate VII. Les listes généalogiques avant et après Hippocrate prouvent qu’il était resté des traces authentiques de sa famille.

Les auteurs qui, dans l’antiquité , se sont occupés des livres intitulés hippocratiques , ont fait mention des uns ou des autres de ces descendants d’Hippocrate. Ses deux fils, Thessalus et Dracon , ont surtout été vantés comme des hommes d’un

  1. θεσταλος και Αράκων ων εκάτεροι πάλιν Ίπττοκράτεις Ιγε’ννη- σαν. Comm. de hiimorA. 16, p. 5,Ed.Kiihn.