Page:Hoefer - Biographie, Tome 1.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
iij
AVIS DES EDITEURS.

France. — Pour l’Italie : Tiraboschi, Storia della Letteratura italiana ; Mazzuchelli, Scrittori d’Italia ; Ughelli, Italia sacra ; Fabroni, Vitae Italorum doctrina exccellentium, 14 vol. in-8° ; Tipaldo, Biografia degli Italiani illustri ; Biografia degli uomini illustri di Napoli, 13 vol. in-4°. — Pour l’Espagne : Schott, Hispania illustrata ; Nic. Antonio, Bibliotheca Hispana vetus et nova ; Alvarez y Baena, Higos de Madrid ; Ticknor, History of spanish literature. — Pour le Portugal : Barbosa Machado, Bibliotheca Lusitana. — Pour le Danemark, la Norwège et l’Islande : Neyrup et Krafft, Dansk-Norsk Literatur Lexicon. — Pour l’Amérique : Allen, American Biographical Dictionary ; Encyclopedia americana. — Pour la Russie et la Pologne : Entsiklopedechesky Lexikon. — Pour la Suède : Gezelius, Biographiskt Lexicon öfver Svenske Män. — Pour la Belgique : Foppens, Bibliotheca Belgica. — Pour la Hollande : Kok, Vaderlandsch Woordenboek. Enfin, parmi les documents généraux : Ersch et Gruber, Allgemeine Encyclopædie, dont 104 vol. in-4° ont déjà paru ; Jœcher, Allgemeines Gelehrten-Lexicon, avec le Supplément d’Adelung ; Chalmers, Biographical Dictionary ; Aikin, General Biography ; les Mémoires de Nicéron ; les Dictionnaires historiques de Bayle, de Chauffepié, de Marchand, de Moréri (l’édit. de 10 vol. in-folio), où ont si largement puisé tous les biographes et surtout les collaborateurs de la Biographie Universelle, que nous nous plaisons encore à citer comme une source précieuse, avec les Dictionnaires de Ladvocat, de Feller, Chaudon et Delandine, etc., etc. Dans l’intérêt même de notre publication, et avec une loyauté dont on nous saura gré, nous n’avons jamais hésité à avouer nos emprunts et à faire connaître nos autorités[1].

Depuis la publication de la Biographie Universelle, commencée par les frères Michaud dès 1810, une foule d’éloges, de notices, de renseignements en tout genre ont paru, soit en France, soit dans les

  1. Nous avons toujours eu soin d’indiquer, non pas avec les simples initiales, mais en toutes lettres, les noms des auteurs d’articles tombés dans le domaine public. En les empruntant dans diverses Biographies, Dictionnaires et Encyclopédies, nous les avons souvent modifiés ou corrigés. Si plusieurs d’entre eux se trouvent déjà dans Moréri, Bayle, Chaudon et Delandine, ainsi que dans d’autres recueils plus anciens, c’est que la biographie et l’histoire ne s’inventent pas.