Page:Huard - Labrador et Anticosti, 1897.djvu/145

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
129
MOISIE — RIVIÈRE-AUX-GRAINES

une goélette qui, remplissant le même office, va décharger sa cargaison de saumon frais à Rimouski, d’où il est expédié à Québec par voie ferrée.

La saison de la pêche commence, au printemps, par la truite : mais cette pêche n’a pas une importance commerciale bien considérable. Disons en passant, pour ce qui est de la rivière Moisie, que la truite qui l’habite s’en va dans le fleuve au mois de mai ; elle rentre dans la rivière en août et septembre. On ne prend pas le hareng à Moisie. — Vers la fin de mai, c’est la pêche du saumon, qui dure ici un mois ou un peu plus. — Enfin, vient la pêche à la morue, dont tous les Moisiens s’occupent. Les uns pêchent à leur compte : il y a une dizaine de barges dans ce cas ; les autres pêchent à la draft (238 lbs ; le quart signifie un poids de 200 lbs) pour la maison Robin, Collas and Co., qui emploie ainsi, cette année, vingt et une barges.

Les pêcheurs paraissent satisfaits de leur sort, qui est en effet assez avantageux. S’ils n’ont pas les moyens de se pourvoir d’un matériel de pêche, la maison R. C. & Co. est là pour les employer à pêcher pour elle, en leur fournissant tout, barques, lignes, etc. ; il leur sera payé une somme correspondant au nombre de « drafts » que l’on aura pris. L’automne, reste-t-il une balance due, qui n’aura pas été payée en marchandises, l’agent de Moisie donne pour le montant auquel on a droit un chèque à vue, payable à Québec. La maison Holliday et Frère suit absolument la même méthode pour payer le saumon qu’elle achète.

Jusqu’à la fin d’août, on fait sécher toute la morue que l’on prend ; plus tard on prépare de la morue verte que chacun enverra à son compte sur le marché de Québec.

La bouette dont on se sert pour la morue, c’est le lançon, et le capelan qui vaut encore mieux. On prend ces petits poissons à la seine. Ce genre de filet est fait d’excellent fil, que l’on teint tous les ans dans de la liqueur d’écorce de pruche, pour qu’elle résiste mieux à l’action de l’eau : cette teinture disparaît peu à peu dans l’eau, et c’est, pourquoi il faut la teindre de