Page:Huard - Labrador et Anticosti, 1897.djvu/163

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Huard - Labrador et Anticosti, 1897 (page 17 crop).jpg

CHAPITRE NEUVIÈME

Sheldrake — Rivière-au Tonnerre


Histoire de Sheldrake. — Les grandes compagnies de pêche. — M. Touzel. — Un beau jardin. — Ce que prouve le goût des fleurs. — Sur le bord de la mer. — Partie de pêche. — Une baleine qui s’évanouit. — Le Trap-net. — Rivière-au-Tonnerre. — Topographie et historique. — Un grand établissement de pêche. — À propos de chiens. — La question juive. — Le Dock-Ridge Point. — Arrivée à Magpie.


Saint-Thomas de Sheldrake[1] comprend, à vrai dire, trois petits villages, l’un à une couple de milles à l’ouest de la rivière Sheldrake, dont un groupe de rochers le séparent ; le deuxième, à l’embouchure même de la rivière, formé des constructions de l’agence des Robin, Collas & Co., et de quelques maisons situées à une certaine distance de l’église ; le troisième renferme l’établissement de M. Touzel, et quelques demeures de pêcheurs.

C’est la rivière Sheldrake qui a donné son nom à la localité qu’elle traverse. La rivière elle-même a été ainsi nommée à cause du grand nombre d’oiseaux appelés Bec-scie, en anglais Sheldrake, qui s’y trouvent. Autrefois on y tendait des rets à saumon. Mais c’est au plus si l’on y prend aujourd’hui une douzaine de barils de ce poisson, chaque année.

M. Touzel est le premier blanc qui vint s’établir ici vers 1851. Auparavant, il y venait seulement quelques personnes pour le temps de la pêche : mais la Compagnie de la baie d’Hudson, qui jouissait des droits de chasse et de pêche sur tout ce territoire du nord, leur faisait la vie dure. Sans doute, elle ne pou-

  1. Statistiques. — Population, 27 familles, 122 personnes, donc 75 communiants ; confirmés, 18. Il y a aussi 4 protestants.