Page:Huard - Labrador et Anticosti, 1897.djvu/320

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
304
LABRADOR ET ANTICOSTI

sionnat distinct de l’École de Réforme ; et le Préfet crut devoir se rendre à ces prières. On réorganisa donc le programme des études, de façon à avoir même un cours modèle. On remania et on agrandit de nouveau l’édifice, qui eut à la fin deux étages, avec comble en mansarde (1892). C’est le Couvent dans son présent état, belle et grande construction de proprette apparence et dont l’aménagement intérieur est remarquable. École de Réforme et Pensionnat eurent chacun dortoirs, classes, réfectoire, salle de récréation.


Huard - Labrador et Anticosti, 1897 (page 320 crop).jpg
COUVENT SAINT-JOSEPH DE LA POINTE-AUX-ESQUIMAUX.

En ces dernières aimées, de nouvelles conventions, faites avec le gouvernement de Québec, assurent l’existence de la maison, sinon jusqu’à la consommation des siècles, du moins pour un bon nombre d’années.

Toutefois, il ne fallait pas s’attendre à voir les élèves instruites au Couvent se rendre aussi loin qu’à Québec, pour y passer des examens et y recevoir leur diplôme d’enseignement. Et la difficulté d’avoir des institutrices en nombre suffisant