Page:Huard - Labrador et Anticosti, 1897.djvu/333

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
315
POINTE-AUX-ESQUIMAUX

le mécanisme électoral à la Pointe-aux-Esquimaux, endroit beaucoup plus populeux que les autres localités, et de le faire fonctionner par l’électricité. Cela veut dire simplement que les nominations, proclamations et autres formalités se firent par voie télégraphique ; et l’on donna, de la même manière, toutes les instructions nécessaires au « sous-officier rapporteur » du lieu. Celui-ci prépara lui-même des bulletins de vote, tous semblablement écrits à la main. Quant à la boîte du scrutin, c’était plus difficile. Par bonheur, ou trouva une petite boîte, de six pouces cubes, qui jadis avait contenu des flacons d’eau de Floride. Le couvercle cloué, des cordons bien scellés ceinturant la boîte de toute part, avec une petite fente pour l’introduction des bulletins : cela faisait merveilleusement ! Et cela fit merveille aussi ! Car les électeurs de la localité, pleins de reconnaissance pour ce bon gouvernement d’Ottawa qui avait pris tant de peine pour leur permettre de dire leur mot sur l’administration du pays, ne manquèrent pas de voter tous comme un seul homme en faveur du candidat ministériel. Et, qui plus est, ils assurèrent son élection ! Car dans le reste du district électoral, les voix étaient à peu près également divisées. Voilà le récit véridique de la première élection politique qu’il y eut à la Pointe-aux-Esquimaux. On s’est permis d’écrire dans les journaux qu’on y avait déposé les bulletins de vote dans une boîte d’allumettes ! Il fallait empêcher ce propos d’entrer dans l’histoire. Elle saura désormais, l’histoire, que ce fut une boîte d’eau de Floride qui servit d’urne électorale, en ce jour mémorable. Je l’ai vue et mesurée, cette boîte, dans le musée où l’on se propose de la conserver pour l’édification de la postérité.

* * *

Un bienfait en attire un autre, comme c’est reconnu depuis longtemps. On en vit la preuve encore une fois, à la suite de cette élection ; car le gouvernement fédéral, pour ne pas être en