Page:Huard - Labrador et Anticosti, 1897.djvu/84

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
68
LABRADOR ET ANTICOSTI

Compagnie de la baie d’Hudson. Ce fut vers 1820 que la Compagnie établit à cet endroit un poste qui, sous la direction du poste plus important de Betsiamis, a existé jusqu’en 1880. Durant bien des années, il n’y résida que des familles sauvages. Puis les blancs sont venus les remplacer peu à peu. Ainsi, en 1860, on y comptait vingt-deux familles sauvages et pas une famille de blancs. Aujourd’hui, la population de la localité comprend huit familles canadiennes-françaises, et seulement trois familles montagnaises, et encore l’une de celles-ci est à


Huard - Labrador et Anticosti, 1897 (page 84 crop).jpg
RIVIÈRE MISTASSINI[1]
(Photog. par N.-A. Comeau.)

moitié huronne. En effet, il y a ici un nommé Picard, des Hurons de Lorette, qui jadis vint à Betsiamis, par affaire ou par promenade. Une Montagnaise du lieu lui étant tombée dans l’œil et dans le cœur, on se maria, on fuma le calumet de la paix perpétuelle, on enterra à une profondeur prodigieuse la hache de guerre, dont on ne s’était d’ailleurs jamais servi : bref,

  1. Cette rivière, où l’on pêche le saumon, est située à mi-chemin entre Manicouagan et Godbout.