Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Correspondance, tome II.djvu/368

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ment. Je me mets entièrement à vos ordres pour vous servir d’intermédiaire.

Agréez, monsieur, l’assurance de ma parfaite et cordiale considération.

Charles Hugo[1].
Spa. Hôtel du Lion Noir.


Madame Victor Hugo[2].
Hôtel du Lion Noir, Rue du Marché.
Spa (Belgique).


Hauteville-House, 16 septembre [1861].

Chère amie, je suis en plein dans le travail, mais je m’interromps pour te répondre. Je t’envoie sous ce pli un bon de 50 fr. (49 fr. 85) sur Coumont. Quant aux 200 fr. pour le prêt que fait Auguste à M. Émile Allix, je ne saurais te dire combien il me gêne de les avancer en ce moment. Mon voyage, et toutes les dépenses de tout le monde depuis six mois, m’ont obéré. Je n’ai plus un sou de réserve à la banque. De plus, en arrivant ici, j’ai trouvé un arriéré énorme (le gaz, le charbon de terre, les contributions (390 fr.) les rentes sur la maison, les factures Agnew, Capplain, Henry, les droits d’entrée pour le vin (près de 200 fr.) etc. Depuis onze jours j’ai payé 85 livres (plus de 2 000 fr.) et je n’ai pas fini. Ma gêne est telle que je n’ai pu acquitter les gages arriérés de Marie et de Rosalie. En outre, la façade de la maison fait eau, et il faut absolument la remettre à neuf. J’ai passé pour cela un marché avec Valpied. J’aurai à lui payer 31 livres (744 francs). Il y aura d’autres travaux à faire sur le toit, qui le consolideront, et qui embelliront la maison, mais qui coûteront cher. Je n’ai pas encore le devis de Peter Mauger. Le travail de la façade commencera du 1er au 4 octobre et durera un mois. Il était absolument nécessaire. Il y avait soixante ans que la maison n’avait mis de chemise blanche.

Je te fais toucher du doigt ma gêne, chère amie, pour que tu te rendes compte de mon embarras. Si Auguste pouvait se passer de cette avance, et faire lui-même son prêt à M. Émile directement, il m’obligerait. Dans tous les cas, il me sera impossible d’envoyer les 200 fr. avant le 8 ou 10 octobre. Vois ce qu’il y a à faire, et tâche de m’alléger de ce petit fardeau, qui, à

  1. Publiée en partie dans Les Misérables, Historique. Édition de l’Imprimerie Nationale. Correspondance relative aux Misérables. Bibliothèque Nationale.
  2. Inédite.