Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Correspondance, tome IV.djvu/278

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Au même[1].


Mardi 6 [novembre 1860].

Cher Auguste, je n’hésite pas. Toute la combinaison, ou rien. Il faut que la réapparition soit un coup éclatant, une irradiation triomphale, sinon la situation actuelle vaut mieux. Cette situation est bonne ; c’est la vieille absence de Brutus et de Cassius. Le gouvernement a fait une faute en me mettant sous le boisseau. Son boisseau laisse passer du jour. Il s’en apercevra avant peu. Donc, remerciez de ma part, et avec toute votre cordialité doublée de la mienne, MM. Hostein et Laferrière. Je suis très touché de leur initiative, mais ils comprendront que dans la situation présente, je dois vouloir tout. Sinon, je le répète, rien. Rien a du bon. Si jamais j’ai une occasion possible d’être agréable à MM. Laferrière et Hostein, dites-leur, je vous prie, que je la saisirai avec bonheur.

Quant à ce que vous a dit Frédérick, cela vaut la peine d’y songer. La réapparition en question pourrait peut-être se faire de cette façon avec l’éclairage a giorno qui convient. Son fils a-t-il en effet du talent ? À quel théâtre cela serait-il possible ? Frédérick a-t-il quelque chose en vue ? Si vous le rencontrez, recausez-en donc avec lui.

Je ne vous dis pas que je vous remercie, je suis à vous du fond du cœur.

V.[2]


Au même[3].


Dimanche 25 [novembre 1860].

Sitôt votre lettre reçue, j’ai fait revenir vos deux vieilles connaissances, Jean et Tom ; le jardinier-laboureur aidant, à eux trois, ils ont soulevé et mis à terre Inès de Castro, les spectres sont lourds, les trois hommes en suaient à grosses gouttes, puis on a décloué la toile, et Anzon s’en est emparé ; maintenant voilà deux jours que nous attendons le soleil, le collodion est prêt. Dès que le grand collaborateur Lumière y consentira, vous aurez votre photographie.

J’arrive à Ruy Blas. Je n’ai rien écrit à M. Laferrière que ceci en substance :

« Votre talent plaide fort pour votre idées cependant cette reprise de Ruy Blas exige encore d’autres conditions, non moins nécessaires (Frédérick

  1. Inédite.
  2. Bibliothèque Nationale.
  3. Inédite.