Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., En voyage, tome II.djvu/270

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mais ils ne font guère qu’une lieue à l’heure. En descendant ils en font sept.

Ma Didine, je t’embrasse, ainsi que Charlot, Toto et Dédé, tous mes bien-aimés. Bientôt je serai près de vous et je serai heureux. Entends-tu, mon Adèle ? Aime-moi.

Ton Victor.


Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., En voyage, tome II p270.jpg