Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., En voyage, tome II.djvu/279

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Sur la robe du duc, le rabot qu’il avait pris pour emblème, le duc d’Orléans ayant pris un bâton noueux.

Il n’y a que trente-neuf figurines ; la quarantième est remplacée par un monsieur en redingote le plus plaisant du monde. Qui est ce monsieur ? — À la Révolution, le peuple exigea la destruction des tombeaux. On les cassa soigneusement en quatre blocs qu’on enfouit. Il a été facile de les restaurer depuis. On peut suivre sur le marbre noir la trace de la voie de fait révolutionnaire.

Quatre ducs de Bourgogne. — Le premier est Philippe le Hardi, le dernier est Charles le Téméraire. — En effet, les hardis fondent les dynasties, les téméraires les précipitent.

Charles X est un autre Charles le Téméraire.

Débris romains et romans sous l’escalier du musée. Dans l’escalier, admirable tombeau du quatorzième siècle provenant d’une église démolie. — Belle tapisserie du seizième siècle représentant le siège de Dijon par les suisses en 1513.


21 octobre.

Il y a un mois, le 21 septembre, j’étais à Lausanne. Il était cinq heures après midi. — Je montais lentement vers la cathédrale par les rues étroites de la ville. L’heure du dîner approchait pour les bourgeois qui se hâtaient de rentrer chez eux. Je voyais par les lucarnes des rez-de-chaussée flamber les âtres des cuisines, et les ménagères et les servantes s’empresser autour des chaudières et des tourne-broches. La fumée débordait par plus d’une fenêtre, et l’odeur des lèchefrites remplissait les rues. J’entendais à toutes les portes les éclats de rire bienveillants et grossiers de l’appétit.

Un quart d’heure après, j’avais atteint la haute esplanade qui entoure l’église. Toute la ville était sous mes pieds. Les fumées se jouaient sur les toits, un rayon du soleil couchant les pénétrait, et elles faisaient un admirable nuage d’or qui se déchirait aux cheminées et aux pignons comme à des îles. C’était un noble et ravissant spectacle.

Mêlez une idée grande, lumineuse et sainte aux choses vulgaires de la vie, comme le soleil aux fumées de vos marmites, et ces choses vulgaires deviendront des choses sublimes.