Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome IX.djvu/32

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Le temple a Dieu pour base et pour cime les rois ;
Dieu croule si les rois tombent.



AUTRE ÉVÊQUE

La foule est faite
Pour le maître, qu’il soit soldat, juge ou prophète ;
Le prêtre est le premier des maîtres ; le second
C’est le roi.



AUTRE ÉVÊQUE

Le soc dur fait le sillon fécond ;
Oui, déchirons! Ainsi l’on sème, ainsi l’on fonde ;
Et l’épi sera beau si la plaie est profonde.



AUTRE ÉVÊQUE

Frère, Dieu n’a jamais voulu qu’on le comprît.



AUTRE ÉVÊQUE

Le royaume des cieux est aux pauvres d’esprit;
Donc peu d’écoles, point de science, un seul livre.



AUTRE ÉVÊQUE

Les peuples ont pour loi d’être en bas et de suivre;
Et leur ascension est faite quand vers nous.
Ils montent les degrés dès temples à genoux,



AUTRE ÉVÊQUE

La pensée en dehors du dogme est de l’ivraie.
C’est la justice juste et la vérité vraie
Que j’affirme. Anathème à L’HOMME révolté !



AUTRE ÉVÊQUE

Nous avons dans nos mains la terrible clarté.
Il faut que la lumière éclaire, ou qu’elle brûle.
Le prêtre est infidèle à son Dieu s’il recule