Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome IX.djvu/88

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


74 LE MANUSCRIT DU PAPE. Et vont prendre Jésus Page 14. Et qui prennent Jésus dans sa crèche, et le tuent. L’âtre éteint, on ne sait quels C’est votre chute au fond des gouffres inconnus ! relâche Tandis que sans fatigue et sans fin il dépense La lumière et maintient les soleils au complet éclairer notre âme dissiper Pour éclairer notre ombre Pour que tout marche et vive, et pour prouver qu’il est... Pour payer cette niche ou la madone luit, , idole en bois, reluit. Parce que la madone est superbe et reluit, Page 16. Pour vêtir de brocart l’idole qui reluit. . . Splendeurs taches ! Sachez que vos grandeurs sont des chutes ! Sachez sinistre Que le fourmillement lugubre des péchés, O prêtres monstrueux, O noirs vendeurs du temple, emplit votre opulence... saigner à flots Vous l'avez fait rentrer dans Nombre et disparaître ! Ne pouvant voir cela Christ a dû disparaître ! Car pour lui les saphirs et les rubis Il s’en va. Car pour lui les diamants du prêtre. . . Le prêtre eSi bien vêtu du linceul, car il est Page 17. Je revis. Du linceul le prêtre est bien vêtu. Sous la robe de bure esclave, ami, valet. Il devient sous la bure exemple, honneur, vertu, Courtisan de qui pleure Serviteur de qui souffre et juge de qui règne. . . Page 19. Quoi ! vous seriez l’horrible et vivant démenti Des dogmes dont est fait le temple ! De vos prédécesseurs glorieux ? L’église en votre cœur »V/ ? plus qu'un noir décombre, Page 20. Le pilote aveuglé, c’est le vaisseau qui sombre. Évêque, est-ce possible ! Ne changez pas de route ! O Père, vous rêvez ! Je marche vers la vie. Il faudra rendre compte. Grand Dieu ! vous aveuglé ! O sombre cécité ! Je vous dis que je vois.