Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XII.djvu/193

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



L’espoir mène à des portes closes.
Cette terre est pleine de choses
Dont nous ne voyons qu’un côté.
Le sort de tous nos voeux se joue ;
Et la vie est comme la roue :
D’un char dans la poudre emporté !