Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIII.djvu/194

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Le grand bourreau se nomme Envie,
La longue injure de la vie
S'accomplit à tous les moments.
Dieu, qui n'épargne rien, fait tomber de son aire
Sur les fronts puissants le tonnerre,
Le baiser sur les fronts charmants.

26 juillet 1854.

LXIII Son chien est couché