Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIII.djvu/205

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


II LE PRINCE FAINÉANT


Il n’est trésor que de vivre à son aise.

VILLON.
Guy, mon père,
N’use point,
A rien faire
Son pourpoint.
Pas de fête
Qu’il n’apprête,
Casque en tête,
Dague au poing.

Mon grand-père,
Navarrois,
Fit la guerre
Pour la croix,
Sous Alonze
Cœur-de-bronze,
En l’an onze
Cent vingt-trois.

Jean de Mesme
Son aïeul
Qui dort blême
Au linceul,
Dans Toulouse
La jalouse,
Contre douze
Lut