Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIV.djvu/100

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


XXXVI Pour le prêtre il est saint


Pour le prêtre il est saint, pour le juge il est juste ;
Il a raison ;
Nul ne résiste ; il est sacré, suprême, auguste,
Par trahison.

C’est de vin et de sang que sa lèvre est rougie.
Lourd prisonnier
De cette double ivresse, il complète l’orgie
Par le charnier.

Il a tout ; les sénats lui prodiguent leur âme
Et leur fierté,
L’évêque en chape d’or la prière, et la femme
La nudité.

Devant lui la vertu frémit, l’honneur émigre ;
Pâle Psyché,
L’âme humaine voudrait s’enfuir ; et par le tigre
Il est léché.

Il a par un viol possédé la victoire,
Il est prudent,
Mais guerroyeur ; il compte arriver à la gloire,
Bazaine aidant.