Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIV.djvu/451

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


L’OBJECTION : MAL==


...........................................
- Ah ! puisque c’est ainsi, je ne veux pas de Dieu !
Je ne veux pas de Dieu ! - Voilà ton cri morose.
Ayant trouvé le mal au bout de toute chose,
Ayant, trouvé le fond amer, -l’homme manqué
Par l’incompréhensible et fatal ananké,
Tu dis : - Je hais le dieu, si c’est cela le monde !
Pour juger l’ouvrier, sur son oeuvre on se fonde ;
Or l’ouvrage est mauvais, donc l’auteur est méchant,
Et je hais ce Dieu ! - Puis, un remords te touchant,
Tu dis : - Mais j’ai peut-être erré ; l’ombre est profonde ;
Peut-être n’est-ce pas dans Dieu que va ma sonde ;
Peut-être, ô vain chercheur, Dieu m’a-t-il échappé ;
Si je m’étais trompé ?

Tu ne t’es pas trompé.
Ta sonde est bien tombée à l’abîme suprême ;
Oui, tu viens de jeter ton esprit dans-Dieu même;
Oui, c’est ce précipice énorme de rayons,
C’est Dieu.

Jette une éponge à l’Océan, voyons ;