Page:Hugo - Les Misérables Tome IV (1890).djvu/173

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Hugo - Les Misérables Tome IV (1890) - II LA MÈRE PLUTARQUE N’EST PAS EMBARRASSÉE POUR EXPLIQUER UN PHÉNOMÈNE.png


II

LA MÈRE PLUTARQUE N’EST PAS EMBARRASSÉE POUR EXPLIQUER UN PHÉNOMÈNE



Un soir le petit Gavroche n’avait point mangé ; il se souvint qu’il n’avait pas non plus dîné la veille ; cela devenait fatigant. Il prit la résolution d’essayer de souper. Il s’en alla rôder au delà de la Salpêtrière, dans les lieux déserts ; c’est là que sont les aubaines ; où il n’y a personne, on trouve quelque chose. Il parvint jusqu’à une peuplade qui lui parut être le village d’Austerlitz.