Page:Hugo Hernani 1889.djvu/42

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
34
HERNANI.
don carlos.

L’aigle qui va peut-être éclore à mon cimier
Peut aussi déployer ses ailes.

don ruy gomez.

Votre altesse
Sait-elle le latin ?

don carlos.
Mal.
don ruy gomez.

Tant pis. La noblesse
D’Allemagne aime fort qu’on lui parle latin.

don carlos.

Ils se contenteront d’un espagnol hautain,
Car il importe peu, croyez-en le roi Charles,
Quand la voix parle haut, quelle langue elle parle.
— Je vais en Flandres. Il faut que ton roi, cher Silva,
Te revienne empereur. Le roi de France va
Tout remuer. Je veux le gagner de vitesse.
Je partirai sous peu.

don ruy gomez.

Vous nous quittez, altesse,
Sans purger l’Aragon des rebelles maudits
Qui partout dans nos monts lèvent leurs fronts hardis.

don carlos.

J’ordonne au duc d’Arcos d’exterminer la bande.

don ruy gomez.

Donnez-vous aussi l’ordre au chef qui la commande
De se laisser faire ?

don carlos.
Hé ! Quel est ce chef ? Son nom ?