Page:Huyghens - Traité de la lumière, Gauthier-Villars, 1920.djvu/51

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de l’onde A C, dans un certain espace de temps sera avancé jusqu’au plan A B suivant la droite C B, que l’on doit imaginer qu’elle vient du centre lumineux, et qui par conséquent coupera A C à angles droits. Or dans le même temps l’endroit A serait venu en G par la droite A G, égale et parallèle à C B ; et toute la partie d’onde A C serait en G B, si la matière du corps transparentFigure 12 : Réfraction d’une onde lumineuse plane, expliquée par le principe de Huygens.
Fig. 12.
transmettait le mouvement de l’onde aussi vite que celle de l’éther. Mais supposons qu’elle transmette ce mouvement moins vite, par exemple, d’un tiers. Il se sera donc répandu du mouvement depuis le point A, dans la matière du corps transparent, par une étendue égale aux deux tiers de C B, faisant son onde sphérique particulière, suivant ce qui a été dit ci-devant ; laquelle onde est donc représentée par la circonférence S N R, dont le centre est A, et le demi-diamètre égal aux deux tiers de C B. Que si l’on considère ensuite les autres endroits H de l’onde A C,