Page:Ibn Khaldoun - Histoire des Berbères, trad. Slane, tome 1.djvu/19

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
IX
INTRODUCTION.

comme une nécessité : plusieurs dynasties ont été contemporaines les unes des autres ; et pour en retracer l’histoire, il a fallu adopter un système qui permît de les isoler afin que chacune d’elles pût faire un sujet à part. En ceci il y avait encore un avantage : certaines grandes tribus ont fourni des dynasties à différentes époques, et en racontant successivement l’histoire de ces dynasties, on fait connaitre en même temps celle de la tribu. Quels que soient d’ailleurs les mérites et les défauts de ce plan, il n’en est pas moins vrai qu’en le suivant exactement, notre auteur nous a donné non-seulement une histoire complète des peuples de l’Afrique, mais aussi un grand tableau de tous les événements qui se sont passés en ce pays.

Voici l’ordre dans lequel il traite des dynasties africaines :

  • Les Beni Abi-’l-Afïa, rois de Teçoul et de Fez ;
  • Les Zîrides de Cairouan ;
  • Les Hammadites de Bougie ;
  • Les Almoravides ;
  • Les Almohades ;
  • Les Hafsides de Tunis et de Bougie ;
  • Les Ifrénides du Maghreb ;
  • Les Maghraoua, souverains du bassin du Chelif ;
  • Les Beni-Abi-’l Atïa, rois de Fez ;
  • Les Beni-Abd-el-Ouad, souverains de Tlemcen ;
  • Les Beni-Merîn, souverains de Fez et de Maroc.

Afin que le lecteur puisse reconnaître d’un coup d’œil la place que chacune de ces nations occupe dans la série des siècles, nous ajouterons ici une représentation chronologique des empires qui se formèrent successivement dans l’Afrique septentrionale, depuis la conquête musulmane jusqu’à la fin du huitième siècle de l’hégire, époque vers laquelle s’arrête l’ouvrage de notre auteur. Pour ne pas surcharger ce tableau, nous avons omis les petits états et les dynasties des tribus qui continuèrent à vivre sous la tente.