Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/475

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


D'IBN KHALDOUN. 351

qui convient à une beile habitation. Pour que chacune de ces choses soit d'une qualité bonne et recherchée, le concours de plusieurs arts est nécessaire. Un genre de luxe en entraîne un autre; les arts se multiplient selon la variété des fantaisies qui portent les esprits vers les voluptés, les plaisirs et les jouissances du luxe dans tous ses mo- des et sous toutes ses formes. Les habitudes de la vie sédentaire ' rem- placent, dans l'empire, celles de la vie nomade, de même que l'ai- sance suit, de toute nécessité, la possession d'un empire et se répand parmi tous les fonctionnaires de l'État. Dans les habitudes de la vie sédentaire, ces gens prennent pour modèle le peuple qu'ils viennent de remplacer; ils ont sous les yeux tous les usages de leurs prédéces- seurs et, en général, ils se plaisent à les adopter. Voyez, par exemple, ce qui arriva aux Arabes lors de leurs premières conquêtes. A cette P. 3io. époque, ils vainquirent les Perses, défirent les Grecs et emmenèrent en captivité leurs fils et leurs filles; mais ils n'eurent pas la moindre habitude de la vie sédentaire -. On raconte qu'ils prirent pour des ballots de drap les coussins qu'on leur présentait et, qu'ayant trouvé dans les magasins de Chosroës une quantité de camphre, ils le mirent au lieu de sel dans la pâte dont ils faisaient leur pain. Lorsqu'ils eurent soumis les habitants de ces contrées, ils en prirent plusieurs à leur service et choisirent les plus habiles pour être leurs maîtres d'hôtel. Ce fut d'eux qu'ils apprirent tous les détails de l'administration domestique. Se trouvant dans une grande aisance, ils se livraient aux plaisirs avec une ardeur extrême et, entrés dans la période du luxe et de la vie sédentaire, ils recherchèrent tout ce qu'il y avait de mieux en fait de comestibles, de boissons^, de vêtements, de logements, d'armes, de chevaux, de vaisselle, de mu- sique , de meubles et d'ustensiles de cuisine. Leur amour du luxe dépassait toutes les bornes et se montrait surtout aux noces, aux

' Dans le texte arabe de l'édition de fo^î *JjOw.lî Ji-*[} cLUJ) <iJ Jf a-a-juu

Paris, il faut insérer, après les mots i!\L.<iil sjo j /j,(>Jaj

ï^[ ^ 41 jj^_b jUa_5 , le passage suivant : ^ Pour ïyL^A., lisez is\Lé^.

ï^j^— ii ^)))-^ tj]o^\ ^yJo »->-^ (AitJÏ ' Pour ojLill, lisez ojLillj.

�� �