Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/509

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


D'IBN KHALDOUN. 385

produite par la force des choses et rendue nécessaire par l'esprit (le domination et de force qui provient de l'appétit irascible et de l'animalité ^ Quand l'empire est fondé , les ordres du souverain s'écartent très-souvent de l'équité et nuisent au bien-être matériel de ses peuples. En effet, il leur impose ordinairement des charges qu'ils sont incapables de porter, et cela dans le but d'avancer ses pro- jets ou de satisfaire à ses passions. 11 est vrai que (dans chaque dy- nastie) cette manière d'agir varie de souverain à souverain , selon la nature de leurs desseins. Dans tous les cas, le peuple se prête dil- licilement à la soumission; ensuite il commence à désobéir; ce qui amène des révoltes et des combats. Alors le prince se voit obligé d'adop- ter un code de lois que les sujets acceptent et dont ils consentent à respecter les prescriptions. C'est ce qui est arrivé aux Perses et à d'autres peuples. Une dynastie qui ne se sert pas de ce moyen de gouverner ne saurait accomplir ses projets ni établir sa domination sur une base solide. Telle est la loi que Dieu a posée. Si ce code a été dressé par les sages, les prud'hommes et les grands de l'empire, il offre un système de lois fondées sur la raison; s'il émane de Dieu, qui l'aura fait promulguer par un législateur divinement inspiré, il renferme une suite de règlements basés sur la religion et profitables aux hommes, non- seulement dans cette vie, mais dans l'autre. P. 3/i3. Car fhomme n'a pas été créé uniquement pour ce monde; la vie d'ici- bas n'est que vanité et illusion, puisqu'elle se termine par la mort. Dieu nous dit encore à présent : Pensez-vous que ce fût par un simple jeu que nous vous avons créés ? [Coran, sour. xxiii, vers, i 17.) L'homme a été mis au monde pour pratiquer la religion, qui doit le conduire au bonheur, dans la vie future, par la voie de Dieu, maître de ce qui est dans les cieux et sur la terre. [Coran, sour. xlii, vers. 53.) Les hommes ont reçu divers recueils de lois révélées, servant à les diriger vers la vérité et à fixer leurs devoirs dans tout ce qui se rapporte à

' En arabe, on désigne l'appétit irascible Ces termes se retrouveront dans les cha- (ôaifx6î) par le terme t_s-ii ou ï-^r'y^ , et pitres suivants, l'appétit concupiscible (siriôvfii'a) parojA-i.

Prolégomènes. ig

�� �