Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome III.djvu/533

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


D'IBN KHALDOUN.

��517

��lente de Rouh Ibn Zinbâa, Gg. — Preuve du haut rang qu'il tenait parmi les Arabes, 70. — Il rebâtit le temple de la Mecque, 258.

Haddjadj (El-) Ibn Yooçof, traducteur d'Euclide, 111, i4i,note.

Haddjadj (Ibrahim Ibn), émir espagnol,

I , Introd. XI.

Haddjadj (Yodçof Ibn el-), III, i4i. Haddjadj (Les), puissante famille de Sé-

ville, I, Introd. xi. Hader (v-à^). Signification dé ce mol, I,

a55. Haderite, dialecte orabe ainsi nommé,

II, 317, 3i8.

Haditha (El-), ville, I, i45.

Hadjeb (cbambellan). Les fondions de cet office. Il , 5. — Il n'existait pas chez les premiers musulmans, mais il fut établi quand les khalifes adoptèrent les usages de la royauté, 7. — Consigne donnée par Abd el-Melik Ibn Meroiian à son hadjeb, ibid. eti, ià"]. — Sous les Omeiades espagnols, ce fonctionnaire fut le viiir en chef, II , 11. — Sous les Almohades, le hadjeb était premier mi- nistre, la. — Letiirede Aa(Z/ei fut porté en Espagne par El-Mansour Ibn Abi Amer et par les rois des provinces, i3.

— En Egypte, du temps de l'auteur, le hadjeb était subordonné au naïb, ibid. 18. — Ce titre ne fut pas connu d'abord sous les dynasties africaines ,ilx. — Il n'y eut pas de hadjeb chez les Mérinides ,16.

— Les Hafsides donnaient le titre de hadjeb à l'intendant du palais, i5. — Puis on institua un grand chambellan qu'on appelait le hadjeb, i5, 16. — Il y en a plusieurs à la cour des Turcs mamiouks de l'Egypte, 1 7. — Chez les Béni Abd el-Ouad, l'intendant du pa- lais portait le titre de hadjeb, 17. — Sous

��les Hafsides, l'office de hwijeb acquit une grande importance, ibid. — Com- ment l'office de hadjeb s'établit, 1 14 et suiv. — Il existait déjà du temps d'el- Moaouîa, 1 15.

Hadjeb Ibn ZoRAR A, chef arabe, 1,289.

Hadjeb (Ibn el-), grammairien cl légiste, m, 20, 34. note, 274, 3i2.

Hadji (j^L^). Signification de ce terme,

I. 254.

Hadrahi (El-), natif de Hadramaul, I, 1,

note. Hafedh. Signification de ce litre, 1, 37,

note. Hafs (Aboo), émir hafside, I, Introd.

XVII.

Hafsides (Les). Ils étaient Almohades, II , 36, note.

Hafsocn ( Ibn ) , insurgé espagnol , l, In- trod. XII.

Haï Ibn Yacdhan. Un livre portant ce litre est attribué à Avicenne, II, 385, note.

Haiyan (Ibn), historien espagnol, I, 7, note; III, 356.

Haiïoun (Ibn), poète espagnol , III, 43o.

IIakeu (Le) , atlribulians de ce magistral, Introd. lxxvi, note. — Il faisait exé- cuter les jugements des tribunaux, II, 17. — Le chef de la chorta portait le titre de hakem, 35. — Comment cet offi- cier constatait et punissait les crimes, 35,36.

Hakem (Le), titre par lequel on désignait le docteur et traditionniste Abou Abd Allah Mohammed en-Neïsapouri , sur- nommé Ibn el-Beï ( »-vJ ' ) , 1 , 1 88 , note ;

II, i63, 1G8, 468.

Hakîm (Ibn el-), général hafside, 1, In- trod. Xmi. — Ses trésors, I, 368. Heli Ibn Yakocb, ville, I, 119- Halladj (El-), III, ii3, note.

�� �