Page:Ibsen - Un ennemi du peuple, trad. Prozor, 1905.djvu/119

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

d’autre que lui rendre service à la communauté. Une peur du diable !


Mme STOCKMANN

En ce cas, Thomas, tu devrais être bien gentil et partager avec lui l’honneur de la découverte. Ne pourrais-tu pas le laisser croire que c’est lui qui t’a mis sur la trace.. ?


LE Dr STOCKMANN

Je ne demande pas mieux. Pourvu que je mette ordre à la chose, je…


MARTIN KIIL
(passe la tête par l’ouverture de la porte

du vestibule, promène dans la pièce un regard scrutateur, fait entendre un petit rire

étouffé et demande narquoisement :)

Dites donc — c’est vrai ?


Mme STOCKMANN, allant au devant de lui

Tiens, c’est toi, père ?


LE Dr STOCKMANN

Eh ! bien le bonjour, beau-père !


Mme STOCKMANN

Mais entre donc.


MARTIN KIIL

Si c’est vrai , j’entre, — si non, je m’en vais.


LE Dr STOCKMANN

Si c’est vrai ?… Mais de quoi s’agit-il ? 4