Page:Ivoi - Les Cinquante.djvu/225

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Rien, n’est-ce pas, questionna Tercelin après un instant ?

— Attendez donc.

— Nous, ne faisons que cela, attendre.

— Bon, l’empereur sait que les plus attendus sont les mieux venus, et il nous impose une faction…

Le pitre s’interrompit brusquement :

— Eh là ! qu’est ceci ?

— Hein ? quoi ? s’écrièrent et le magister et l’abbé Vaneur qui venait de s’approcher.

Mais Bobèche ne les écoutait pas.

— M. le Comte, cria-t-il en s’adressant à M. de La Valette, debout à quelques pas ; veuillez donc diriger votre lunette vers l’endroit où le soleil se mire dans la mer.

— Ainsi fais-je ?

— Ne distinguez-vous pas au milieu du scintillement aveuglant de ce digne Phœbus, des points noirs, noirs de couleur, mais roses… d’espérance.

— Ma foi, non.

— Eh bien, je les vois, moi.

À son tour, M. de la Valette eut un cri :

— Mais moi aussi, il me semble…

La mimique des deux hommes avait attiré l’attention des partisans.

Abandonnant les faisceaux, les marmites, tous accouraient, se groupaient autour des chefs, questionnant avec anxiété :

— Est-ce lui ? Est-ce lui ?

Plus ému que tous les autres, Marc Vidal demeurait immobile, l’oculaire d’une lunette appuyé à l’arcade sourcilière.

Sa main tremblait ; ses yeux se couvraient d’un brouillard :

— Voyez-vous, Capitaine Vidal, demanda le colonel Faberot ?

Marc eut un geste impatient.

Un instant il abaissa la longue vue, puis, dominant son trouble par un énergique effort de volonté, il la reporta à ses yeux.

Une minute de lourd silence suivit.

Enfin d’une voix enrouée par l’émotion, la capitaine jeta ces mots :

— Sept navires font voile de ce côté.

— Sept, répéta-t-on autour de lui ?

— Sept, oui.

Il regarda encore.

— L’un me semble avoir à peu près la force du brick l’Inconstant.