Page:Ivoi - Les Cinquante.djvu/224

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le serment prononcé dans la crypte des Gorges d’Apremont avait été magnifiquement tenu.

— Eh bien, M. Tercelin, vous ne voyez toujours rien, demanda Bobèche.

— Hélas ! non. Mes yeux se troublent à force de regarder. Ah ! la comtesse n’aurait-elle pas réussi ? L’Empereur aurait-il refusé ?

— Bah ! Passez-moi la lunette, M. Tercelin. Je suis sûr que j’apercevrai quelque chose, moi.

L’ancien maître d’école obtempéra à cette requête, et Bobèche se mit à explorer la mer.