Page:Ivoi - Les Cinquante.djvu/47

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Il parvint ainsi jusqu’à l’antichambre du cabinet du roi.

Une demi-douzaine de « pages », à la mine effrontée, y complotaient sans doute une de ces niches cruelles, dont ils avaient emprunté le secret à leurs ancêtres de l’ancienne monarchie.

À l’aspect du duc, tous se turent ; les rires cessèrent.

— Veuillez vous informer si Sa Majesté m’admet à lui rendre compte de mon service du jour.

Les jeunes écervelés se levèrent tous ensemble. L’un d’eux se précipita vers la porte accédant au cabinet, l’ouvrit et disparut.

Dix secondes après, il se montrait de nouveau sur le seuil et disait avec une nuance de respect :

— Sa Majesté attend Son Excellence M. le Ministre de la Maison du roi et sa suite.