Page:Ivoi - Les Cinquante.djvu/50

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dent. Seulement réfléchissez. Le dévouement ne doit pas devenir le pavé de l’ours.

— Oh, Sire, protestèrent les auditeurs d’une même voix !

— Le pavé de l’ours, je le répète. Soyez donc de bonne foi. À peine de retour, ai-je manqué âmes devoirs de chef de la maison de Bourbon ? Dotations, honneurs, je vous ai tout accordé. Berry est colonel général des chasseurs à pied, d’Angoulême est lieutenant général des provinces du Midi. Lui, je ne m’en plains pas ; il est à son poste, il réussit à se faire aimer. Si vous agissiez comme lui, l’armée nous reviendrait, elle cesserait de songer à celui qui est là-bas, dans la petite île d’Elbe, et dont je sens peser sur les Tuileries le regard d’aigle.

Précipitamment, Mme la duchesse d’Angoulême porta à ses narines un flacon de sels anglais, cristal et or, qu’une chaînette retenait à sa ceinture.

Le mouvement attira l’attention du roi.

— Bon, qu’y a-t-il encore ?

— Rien, Sire, rien. En parlant, je mécontenterais Votre Majesté.

— Je veux cependant que vous vous expliquiez.

— Sujette obéissante, je m’exécute. J’ai éprouvé une nausée en vous entendant louanger l’ogre de Corse.

Un sourire passa sur les lèvres du comte d’Artois et de son fils.

Quant à Louis XVIII, il eut un geste violent.

— Toujours des plaisanteries, toujours des mots piquants. Faites donc de bonne politique avec cela.

— Eh ! reprit la jeune femme, la bonne politique consiste à rassurer les fidèles sujets du roi.

— Et à rassurer également ceux qui ont servi l’Empire.

— Oh ! oh ! Voilà du nouveau. Nous allons tendre la main aux bonapartistes.

— Oui, Madame, car ils sont Français comme les autres, car notre trône ne sera solide que le jour où nous aurons réconcilié tous les Français.

La duchesse allait répondre. Le roi l’en empêcha.

— Taisez-vous, Madame, taisez-vous, je vous l’ordonne.

Le visage pâle de Louis s’était coloré. Un instant, le silence régna dans la salle. Le monarque haletait, pris d’une suffocation asthmatique ; mais il se calma peu à peu et d’une voix affaiblie :

— J’aurais désiré vous parler doucement, comme à des parents que l’intérêt commun doit guider. Vous ne le permettez pas. Je donnerai donc des ordres.