Page:Jammes - La Rose à Marie, 1919.djvu/49

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


tant que nous serons menacés par eux, il ne sera plus permis à une jeune Française de peigner ses beaux cheveux dans sa chambre, sans qu’elle risque de voir apparaître dans son miroir quelque Choucroutus qui aura forcé la porte derrière elle.

Or, même après qu’ils auront été vaincus, toujours il faudra se tenir en garde des Choucroutus qui s’enracinent partout avec les oignons de leurs pieds, et jusqu’aux extrémités de la Terre. Tant que l’Univers subsistera, nous demeurerons sous les armes, de peur que, chassés de notre planète, les Choucroutus ne nous reviennent de la lune.

Si vous n’étiez pas suffisamment édifiés sur leur compte, vous qui arrivez de si loin, vous l’aurez été par ce digne représentant de leur race, que la Providence, dans sa