Page:Janin - Les catacombes, tome 2.djvu/76

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
69
ET LA SŒUR GRISE.

quoi nous cacher maintenant ? Nous ferons, s’il vous plaît, du vice en plein jour. J’exige donc que vous me donniez les clefs de la petite maison afin qu’elle reste fermée, comme inutile désormais à notre hypocrisie. Et c’est ainsi qu’elle s’empara des clefs de la petite maison, afin que personne n’y pût entrer, sinon elle. Le marquis la ramena à son hôte ! qu’il était grand jour.

Ayant achevé cette tirade, le diable me regarda pour savoir ce que j’en pensais. Et en vérité j’étais ému plus que je ne saurais dire. Je comprenais confusément toute la misère de cette pauvre Louise, ensevelie vivante et innocente dans les oubliettes d’un couvent de carmélites ; je comprenais confusément toute la scélératesse de cette Léonore, sortant tout à coup de son tombeau pour prendre dans le monde la place, le nom, le visage et l’honneur d’une honnête femme ; et pourtant j’avais grand besoin que le diable m’expliquât toutes ces horreurs.