Page:Jevons - La monnaie et le mécanisme de l’échange.djvu/113

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nous avons indiquée, je trouve que voici les poids approximatifs :

Numéraire en papier 16 tonnes
Or 786 -
Argent 1,670 -
Bronze 2,652 -

5,124 tonnes

Il est impossible de montrer par une raison satisfaisante que la partie de la monnaie qui a le moins de valeur doit dépasser d’une façon si marquée le poids des autres. Il résulte de là que les pence tendent à s’accumuler dans les mains des détaillants, et particulièrement des cabaretiers, des propriétaires d’omnibus et des éditeurs de journaux. À une certaine époque les brasseurs de Londres avaient entre les mains une telle quantité de pièces de bronze leur venant de leur débit, que la Monnaie trouvait quelquefois son avantage à les leur acheter, au lieu d’en frapper de nouvelles. Dans les grandes villes on a pris des arrangements pour se défaire avec le moins d’embarras et de perte possible des monnaies de bronze qui s’accumulaient ; cette monnaie se transporte chaque semaine dans les usines et les manufacturas, où elle est employée à payer les salaires. Les banquiers refusent de recevoir la monnaie de bronze dès qu’elle dépasse la somme d’un shelling, pour laquelle elle a cours forcé, et l’on voit bien des personnes qui n’aiment pas recevoir en bronze plus de 2 ou 3 pence.

Il y aurait intérêt à chercher si cette tendance de la monnaie divisionnaire à la stagnation ne trouverait pas son remède dans son remplacement par une monnaie beaucoup plus légère et plus élégante composée soit de nickel, soit de quelque alliage qu’il faudrait inventer. En France, on a reconnu que la monnaie de bronze circule beaucoup plus facilement que les anciens sous de cuivre et de métal de cloche, qui tendaient à s’accumuler dans certaines localités. Les pence de bronze anglais sont meilleurs que les anciens pence de cuivre ; mais il ne s’ensuit pas que nous soyons près de la perfection. Des pièces moitié moins pesantes que les pièces actuelles seraient beaucoup plus commodes.