Page:Joanne, Géographie de l’Isère, 1876.djvu/14

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
11
COURS D’EAU.

raître près de Saint-Rambert (Drôme) par les grandes fontaines des Claires ou Collières.

Le Plateau de Chambaran, partagé entre l’Isère et la Drôme, s’étend entre la Bièvre-Valloire et la belle vallée de l’Isère ; près de Tullins, c’est-à-dire dans des parages où il ne porte pas encore le nom de Chambaran, ce massif a un sommet de 787 mètres, la colline de Marsonna ; le Chambaran, ou Chamberan, n’en a que 735. Ce plateau, fort mouvementé, est boisé de chênes, de hêtres, de charmes et de châtaigniers.


III. — Cours d’eau.

Le département tout entier appartient au bassin du Rhône, le premier des fleuves français par la masse de ses eaux. Ce fleuve a son origine en Suisse, dans le canton du Valais, à 1,750 mètres environ d’altitude, au célèbre glacier du Rhône, l’un des plus beaux de l’Europe.

Le Rhône ne pénètre point dans le département, il le borne au nord-est, au nord, à l’ouest. D’abord large et plein d’îles, il se rétrécit ensuite entre les escarpements du Bugey (Ain) et le Bois-du-Mont (Isère) au point de n’avoir plus que 36 mètres d’un bord à l’autre, au-dessous du château de Mérieu. À une quinzaine de kilomètres en aval de ce détroit, au Saut-du-Rhône, le fleuve franchit une espèce de barrage de rochers à fleur d’eau, ne laissant à la masse du courant qu’un passage de 8 mètres. Longeant les Balmes de Crémieu, il passe près de la grotte de la Balme et au pied des rochers à pic d’Hières.

Après cela, grossi déjà du Guiers, de la Bourbre et de l’Ain, il pénètre dans les plaines de Lyon, quitte pour quelque temps le département, va baigner Lyon, où il reçoit la Saône, et, tournant droit au sud, il ne tarde pas à toucher de nouveau l’Isère. Devant Vienne, il a 200 mètres de largeur, 5 de profondeur, et, à 50 centimètres au-dessus de l’étiage, une vitesse de 2 mètres par seconde. Au-dessous de Vienne, le fleuve passe au pied de hauts coteaux qui bientôt font place à la féconde plaine de