Page:Joanne, Géographie de l’Isère, 1876.djvu/68

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
65
DICTIONNAIRE DES COMMUNES.

Renage, 1,830 hab., c. de Rives.

Rencurel, 865 hab., c. de Pont-en-Royans.

Revel, 892 hab., c. de Domène. → Château ruiné du xve siècle.

Revel-et-Tourdan, 791 hab., c. de Beaurepaire.

Reventin-et-Vaugris, 1,153 hab., c. (Sud) de Vienne.

Rives sur-Fure, 2,543 hab., au confluent de la Fure et de la rivière de Réaumont, ch.-l. de c. de l’arrond. de Saint-Marcellin. → Vieille tour, dite de Louis XI. — Autour de la papeterie, beau parc arrosé par les canaux de la Fure. — Sur la colline, chapelle romane du xie siècle, avec peintures murales d’un artiste dauphinois. — Au-dessous du Réaumont et de la Fure, sur une colline, ruines du manoir de Châteaubourg, détruit sous Louis XIII. — Sur le chemin de fer de Lyon à Grenoble, beau viaduc de la Fure ou pont du Bœuf : 16 arches de 14 mètres d’ouverture ; 273 mètres de long. ; la plus grande hauteur est de 42 mètres. — Excursions aux sources du Réaumont et à la montagne de Parmenie (pèlerinage).

Rivière (La), 749 hab., c. de Tullins.

Roche, 1,454 h., c. de la Verpillière.

Roches (Les), 1,054 hab., sur le Rhône (joli pont suspendu), en face de Condrieu, c. (Sud) de Vienne.

Rochetoirin, 827 hab., c. de la Tour-du-Pin. → Ruines du château de Romanèche, brûlé au xve siècle.

Roissard, 359 hab., c. de Monestier-de-Clermont. → Pont remarquable de Brion, sur l’Ébron.

Romagnieu, 1,860 hab., c. de Pont-de-Beauvoisin.

Romain-de-Jalionas (Saint-), 578 hab., c. de Crémieu.

Romain-de-Surieu (Saint-), 281 hab., c. de Roussillon. → À Surieu, église du xiie siècle, mon. hist. (beau portail), et vieille tour féodale.

Romans (Saint-), 1,117 hab., c. de Pont-en-Royans.

Roussillon, 1,578 hab., ch.-l. de c. de l’arrond. de Vienne. → Château délabré, construit en 1553, par le cardinal de Tournon (peintures et jolis détails de sculpture), et où Charles IX rendit, en 1561, l’edit qui fit commencer l’année au 1er janvier.

Rovon, 501 hab., c. de Vinay. → Cascade de Ruison.

Royas, 315 hab., c. de Saint-Jean-de-Bournay.

Roybon, 2,048 hab., ch.-l. de c. de l’arrond. de Saint-Marcellin.

Ruy, 1,411 hab., c. de Bourgoin.

Sablon, 811 hab., c. de Roussillon.

Salaise, 1,056 hab., c. de Roussillon. → Sous l’église, ancienne dépendance d’un prieuré, crypte du xie s.

Salette-Fallavaux (La), 686 bab., c. de Corps. → Montagne de la Salette, but d’un pèlerinage célèbre. À 1,804 mètres, à l’extrémité du Gargas, contre-fort de rochers que dominent au nord de vastes pâturages (2,213 mètres), église romane récente, dont chaque pierre a été transportée à dos de mulet. – Près de l’église, maison d’habitation pour les missionnaires desservant le sanctuaire, et hôtellerie pour les étrangers. — En face de l’église, monument indiquant l’endroit où, suivant la croyance des pèlerins, la Vierge, après avoir conversé avec deux petits bergers, s’éleva de terre à leurs yeux (19 septembre 1846). — Une fontaine, née, dit-on, des larmes que répandit la Vierge, coule dans le ravin de la Sezia.

Salle (La), 411 hab., c. de Corps.

Sappey (Le), 379 hab., c. (Est) de Grenoble.

Sarcenas, 89 hab., c. (Nord) de Vienne. → Chamechaude, point culminant (2,087 mètres) du massif de la Grande-Chartreuse.

Sardieu, 797 hab., c. de Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs.

Sassenage, 1,523 hab., sur le Furon, au pied d’une montagne de 650 mètres qui se relève plus loin à 1,120 mètres, ch.-l. de c. de l’arrond. de Grenoble. → Église moderne ; clocher du xie siècle ; dans une chapelle repose, depuis 1822, le connétable de Lesdiguières. — Château, rebâti vers 1615. Au-dessus de la porte d’entrée est représentée la fée Mélusine. À l’intérieur, on remarque : de grands appartements décorés avec une noble simplicité ; un escalier monumental, du comm. du