Page:Joanne, Géographie de l’Isère, 1876.djvu/70

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
67
DICTIONNAIRE DES COMMUNES.

Ruines du château de Beaumont, envahies par une végétation luxuriante ; c’était le manoir héréditaire de la famille du baron des Adrets. — Un cellier est le seul reste du château de la Frette, où mourut le baron des Adrets. — Curieux passage des Sangles, près du col de l’Haut-de-Seuil (1,817 mèt.). — Au-dessous de l’embouchure du Bresson dans l’Isère, cette rivière coule dans un champ de débris large de 200 mèt. ; les habitants ont construit un grand nombre de digues transversales qui ne laissent qu’une étroite ouverture dans le milieu, où coule le torrent, forcé ainsi d’y creuser profondément son lit. — Pont suspendu sur l’Isère.

Tramolé, 383 hab., c. de Saint-Jean-de-Bournay.

Treffort, 251 hab., c. de Monestier-de-Clermont.

Tréminis, 568 hab., c. de Mens.

Trept, 1,290 hab., c. de Crémieu. → Château de Poype-Serrières, flanqué de tours et couronné de mâchicoulis (xve et xvie s.).

Tronche (La), 2,131 hab., c. (Est) de Grenoble.

Tullins, 4,834 hab., ch.-l. de c. de l’arrond. de Saint-Marcellin. → Débris des anciennes murailles, et, en particulier, portes Saint-Quentin et de Fures. — Ruines de l’ancien château : rentes de trois grosses tours reliées par des bastions. — Châteaux de Chépy et des Chartreux. – Église des xie et xiie s. ; curieuse inscription sous le porche.

Uriage, V. Saint-Martin-d’Uriage.

Valbonnais, 1,290 hab., ch.-l. de c. de l’arrond. de Grenoble. → Château de 1608.

Valencin, 757 hab., c. d’Heyrieu.

Valencogne, 692 hab., c. de Virieu.

Valette (La), 187 hab., c. de Valbonnais.

Valjouffrey, 891 hab., c. de Valbonnais.

Varacieux, 1,140 hab., c. de Vinay.

Varces, 678 hab., c. de Vif. → Château ruiné.

Vasselin, 435 hab., c. de la Tour.

Vatilieu, 487 hab., c. de Tullins.

Vaujany, 787 hab., c. du Bourg-d’Oisans. → Belle cascade.

Vaulnaveys-le-Bas, 660 hab., c. de Vizille.

Vaulnaveys-le-Haut, 1,653 hab., c. de Vizille. → Ancienne chartreuse de Prémol. — Ancien château ; parc magnifique.

Vaulx-Milieu, 709 hab., c. de la Verpillière. → Bâtiment d’une ancienne commanderie.

Vénérieu, 450 hab., c. de Crémieu. → Pierre-Femme, singulier monolithe, dont la forme a donné lieu à une légende rappelant la femme de Loth changée en statue.

Venon, 264 h., c. (Sud) de Grenoble.

Venosc, 738 h., c. du Bourg-d’Oisans.

Vérand (Saint-), 1,064 hab., c. de Saint-Marcellin.

Vercieu, V. Montalieu.

Vernaz, 188 hab., c. de Crémieu.

Vernioz, 594 hab., c. de Roussillon.

Verpillière (La), 1,243 hab., ch.-l. de c. de l’arrond. de Vienne.

Versoud (Le), 500 h., c. de Domène.

Vertrieu, 628 hab., c. de Crémieu. → Château ruiné.

Veurey, 783 hab., c. de Sassenage. → Tour du xve s. — Pont suspendu sur l’Isère. — Cascades.

Veyrins, 1,062 hab., c. de Morestel.

Veyssilieu, 335 hab., c. de Crémieu.

Vézeronce, l,369 hab., c. de Morestel. → Tumulus sur le théâtre du combat de 524 (V. Histoire).

Victor-de-Cessieu (Saint-), 1,100 hab., c. de la Tour-du-Pin.

Victor-de-Morestel (Saint-), 963 hab., c. de Morestel.

Vienne, V. de 26,017 hab., au confluent de la Gère et du Rhône, large en cet endroit de 200 mèt., ch.-l. d’arrond. → Vienne, la seconde ville du département, par sa population, est la première par son industrie, son antiquité, ses monuments ; elle s’élève en amphithéâtre, sur la rive gauche du Rhône, à l’embouchure de la Gère et en grande partie sur le penchant d’une colline. Elle est dominée ; au nord par le mont Salomont (ruines du château de la Bâtie, élevé en 1250), et par le mont Arnaud, à l’est par les mont de Sainte-Blandine et de Pipet (restes du château de Pipet ; statue colossale de