Page:Kant - Anthropologie.djvu/105

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


94 DE L'irîTELLIGENCE.

d'où étais-je parti dans mon discours, et comment e^ suis-je arrivé là (1)? c DE LA FACULTÉ POÉTIQUE SENSIBLE D'AFFINITÉ. J'entends par affinité la réunion originelle du dive^ en vertu d'un principe. — Dans une conversation, Ie passage subit d'une matière à une autre toute diffé' rente, à laquelle conduit une association empirique de représentations qui a une raison toute subjective (c'est-à-dire qui tient à la manière toute personnelle dont les représentations sont enchaînées), cette traU' sition brusque, disons-nous, est une espèce de non' sens quant à la forme, qui brise et dissipe toute coD" versation. — Ce n'est qu'autant qu'une matière a F épuisée, et après une petite pause, que chacun peu* entamer un autre sujet, pourvu qu'il ait quelque in" térêt. L'imagination qui va çà et là sans règles? brouille la tête par la confusion des représentations qui ne se rattachent à rien d'objectif; et celui qui

(1) Aussi celui qui entame une conversation doit-il débuter paf ce qui le touche et lui est présent, pour, de là, passer insensiblement à quelque chose de plus éloigné, capable encore d'intéresser· Le mauvais temps est pour celui qui passe de la rue dans un salon où il y a réunion, causerie commune, une habituelle et précieuse ressource. En effet, débuter en entrant par des nouvelles qu'on vient de lire dans les journaux sur la Turquie, c'est faire violence à l'imagination de la compagnie, qui ne voit pas comment le nouveau-venu y a été amené. L'esprit veut, dans toute communication des pensées, un certain ordre, où il y ait à la conversation, comme au sermon, des idées préliminaires et comme un exorde.