Page:Kerigant - Les Chouans - Épisodes des guerres de l’Ouest dans les Côtes-du-Nord, 1882.djvu/28

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


II


Efforts des Royalistes en 1795. — L’expédition de Quiberon. — Mort de Boishardy. — Le Gris du Val et de Kerigant dans la colonne de Tinténiac. — Entrevue de MM. de Tinténiac et de Bourmont à Kerigant. — Surprise et pillage de Kerigant par les Bleus. — Danger de Le Gris du Val. — Combat de Coëtlogon et mort de M. de Tinténiac. — M. de Pontbellanger à Quintin et à Châtelaudren. — Cadoudal ramène la colonne dans le Morbihan.

Si le plan adopté par les organisateurs de la Chouannerie, La Rouërie et le comte de Puisaye, avait d’immenses avantages, au point de vue de la défense du pays et de ses ressources, c’était à la condition d’en surveiller sans cesse l’exécution, ce qui n’eut pas lieu.

La mort imprévue de M. de La Rouërie et les continuelles absences de Puisaye, son successeur dans la direction générale, portèrent un coup funeste à une organisation qui pouvait d’autant moins se passer de commandement qu’il y avait plus de chefs isolés.

Néanmoins, en 1795, la Chouannerie, devenue formidable, appela enfin sur elle l’attention de Monsieur, destiné à devenir bientôt le roi Louis XVIII. Il fut résolu que le gouvernement anglais mettrait une flotte en mouvement pour transporter sur les