Page:Kerigant - Les Chouans - Épisodes des guerres de l’Ouest dans les Côtes-du-Nord, 1882.djvu/99

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


dans les prisons de Saint-Brieuc, plusieurs personnes arrêtées pour des motifs divers de politique, entre autre, MM. Le Vicomte, de Kernen, de Crénol, émigrés ; de La Villecorhen, commandant la division de Saint-Méen ; Fœnel, chef d’un canton de Broons ; de La Roche ; du Boislongrais, père et fils ; de Gouyon ; Kerballanec, père et fils ; Penanster, chef de division ; Mlle Le Nepvou de Carfort ; Mme Le Frotter, condamnée à mort, ayant avec elle un de ses fils âgé de seize à dix-sept ans.

Devant reparler plus loin de ces détenus, je reviens aux prisonniers rachetés aux conditions ci-dessus indiquées. Ils quittèrent la prison assez tard et isolément, afin de ne pas éveiller l’attention : ils vinrent souper chez Mme Le Gris, rue des Bouchers, où les attendait ma mère.

Pendant qu’ils étaient à table, jouissant du bonheur d’être rendus à la liberté, un billet écrit au crayon, par une main inconnue, fut apporté furtivement à la porte. L’auteur anonyme de cette communication mystérieuse les engageait à se mettre, sans retard, en sûreté, les avertissant que l’ordre de les arrêter de nouveau venait d’être signé et envoyé à la police.

La table fut aussitôt abandonnée, et les proscrits, craignant de rencontrer dans la rue les gens char-